Plan de relance


Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player. Obtenir le lecteur Adobe Flash



Plan de relance est un diaporama. Les photos ont été prises lors d’une marche dont le parcours était
structuré par une spirale. L’extrémité de la spirale se situe derrière le Pic Saint Loup. Le centre (qui
est aussi le point d’arrivée) est le chantier d’aménagement d’un bassin de rétention des eaux, destiné
à protéger des crues, un lotissement en construction tout proche.

Nous assistons, dans un espace relativement réduit de l’arrière-pays Montpelliérain, à tous les stades
de transformation de la garrigue par l’urbanisation.

Le film Plan de relance est une des composantes de La grande misère des Barthes. Une démarche
artistique, qui est aussi une tentative pour accepter les transformations inévitables que les humains
imposent à leur environnement ; faisant disparaitre les paysages idéalisés de l’enfance.

Ici la brutalité de l’intervention, mêlée à une logique économique contestable (réaliser un bassin de
rétention, dans un espace public, pour que des propriétaires privés puissent construire leur maison
en zone inondable) a, le temps d’une marche, relancé la colère.

Il s’agit simplement ici de savoir quand on établit des normes et quand on les fait respecter…ce n’est pas parce qu’une norme existe qu’elle est automatiquement en vigueur. On ne peut pas rendre
compte de l’application des normes en invoquant la vigilance constante de quelques groupes abstraits ; on ne peut pas dire que c’est « la société » qui est atteinte par chaque infraction et qui agit pour rétablir l’ordre.
H. Becker